Actualité du Patrimoine Religieux vernaculaire

ACTUALITE DU PATRIMOINE RELIGIEUX VERNACULAIRE

Cette page vous informe de différentes manifestations ou publications relatives
au patrimoine religieux vernaculaire, organisées par divers organismes ou associations.


VANDALISME SUR L'ORATOIRE
SAINTE MADELEINE D'ORGON (13)

Orgon, connue par le sanctuaire NOTRE DAME DE BEAUREGARD, et son Chemin des Oratoires, bordé de plusieurs oratoires datant de la Renaissance et classés Monuments Historiques, récemment défiguré par une construction bafouant le règlement de protection des sites classés M.H. et à ce qu'il semble, dans une totale indifférence, (Voir notre article précédent du 1er août 2014) fait à nouveau l'objet d'actes de dégradation de patrimoine classé Monument Historique.

Photo ci-jointe de Jean Dieudé,
datant des années 1980

Un habitant d'Orgon, M. Jean-Pierre Richaud, nous informe que des actes de vandalismes à répétition, sont commis sur l'Oratoire Sainte Madeleine, sis au bord d’un chemin communal sur terrain privé, au quartier de Bazarde, daté de 1663 et classé Monument Historique.

Ces faits avaient été relatés dans la presse locale le 12 mars 2010 déjà ou il était dit «  …la grille de protection a été arrachée, des blocs de pierre jetés sur les effigies, détruites en partie, des papiers ont été brulés sur l’oratoire même… »

Notre informateur nous informe que les actes de vandalisme sont régulièrement répétés « L'oratoire de la Madeleine à Orgon daté de 1663 est sur un terrain privé situé à 300 mètres d'un Collège. Les collégiens s'amusent régulièrement à jeter des pierres sur cet édifice. Le propriétaire ne porte pas plainte et ne fait rien pour entretenir ou protéger cet édifice. Une route communale goudronnée mène à cet édifice. La commune semble peu se soucier de ces oratoires (comme le chemin des oratoires) tous situés en bordure de chemins communaux mais sur des terrains privés. Il y a 5 ans, cet oratoire comportait une grille et les personnages peints étaient dans un état de conservation remarquable. »

Ci-dessous les vues comparatives des sculptures


Les sculptures avant les dégradations

Les sculptures aujourd’hui

Nous adressons un courrier à Monsieur  Guy ROBERT Maire de la commune, pour lui demander d’agir auprès du propriétaire afin qu’il porte plainte pour dégradation d’un bien classé monument Historique, et l’inciter à prendre des mesures de protection de l’oratoire, ou bien de le céder à la commune.

Des actions locales de sensibilisation sont aussi engagées.
Texte F. libaud
Photos Jean Dieudé et Jean-Pierre Richaud
Le 27 août 2014


NOTRE DAME DE BEAUREGARD Á ORGON (13)
LE SENTIER DES ORATOIRES EST D
ÉFIGURÉ

La lettre de la Fédération Patrimoine et Environnement, dont nous sommes adhérents, attire notre attention sur des constructions illégales qui défigurent le site historique d’Orgon.

Une association d’habitants d’Orgon et de défenseurs du patrimoine provençal s’est constitué "Pour la défense de l’identité et du charme d’un village provençal " et a lancé un cri d’alarme suite à la construction illégale d’une grande maison en bois au bord du sentier des oratoires et d’un grillage de clôture.
                                                                            (Photo Patrimoine et Environnement)

Cette construction comme la clôture, défigurent le site et sont en totale infraction avec le code de l’urbanisme et le code du patrimoine, puisque des monuments historiques inscrits sont situés à moins de 100 mètres : l’église, l’enceinte des remparts, l’oratoire datant de 1516.

Ce sentier historique, relie la ville médiévale d’Orgon et son ancien château, au sanctuaire NOTRE DAME DE BEAUREGARD situé tout en haut de la colline, c’est un chemin de pèlerinage qui était jadis jalonné de cinq oratoires.  Seuls trois oratoires subsistent aujourd’hui, ils datent tous de la Renaissance, à savoir :


L'Annonciation, cité en 1515

Gloire de Jésus et Marie, daté 1516

Les Saints Innocents

Ces édifices comme ce sentier méritent d’être respectés et protégés.

Les riverains et l’association de défense agissent activement pour  voir disparaitre cette maison et sa clôture… Mais rien ne bouge, les plaintes déposées auprès du procureur et du préfet restent sans suites, la pétition lancée qui a déjà obtenu plus de 3900 voix n’émeut pas les autorités responsables…

Site de l’association : http://jp.alpilles.monsite-orange.fr/

Il est demandé à chaque passionné ou défenseur du patrimoine de signer la pétition, pour défendre ce patrimoine historique et religieux important de Provence, n’hésitez pas, signez en cliquant sur le lien ci-dessous :
http://www.change.org/p/aur%C3%A9lie-filipetti-prot%C3%A9ger-notre-patrimoine-nos-monuments-historiques

Texte extrait de Patrimoine et Environnement,
Photos des oratoires CSO
Le 1 août 2014


PÈLERINAGE DE 2014 A NOTRE DAME DU TRÈS-HAUT
AU COL DE LA BONNETTE
SAINT DALMAS-LE-SELVAGE (06)

Lucien Boldrin qui a participé à ce pèlerinage, nous conte ce qu’il a vécu sur la route la plus haute d'Europe (2715 m), ou se déroule comme chaque année le pèlerinage de Notre-Dame du Très-Haut, devenu une tradition depuis 1963, et qui rassemble les habitants des vallées de l'Ubaye et de la Tinée.

Ce samedi 23 juillet 2014, près de 300 personnes des vallées de la Tinée et de l’Ubaye, s’étaient rassemblées devant l’oratoire dédié à la Vierge édifié juste au dessus du col à 2715 m d’altitude, pour rappeler le vœu des Stéphanois de retrouver leur ville intacte après l’évacuation du 10 juin 1940. Fort heureusement, les habitants évacués retrouvèrent leurs maisons et leur ville intact lors de leur retour après l'armistice.

La cérémonie était présidée par Mgr Barsi, Archevêque de Monaco, assisté de Mgr Blanchi, du Père Magnin et du père Krikor Khachatryan de l'église apostolique arménienne de Nice, qui ont célébré la messe dans la ferveur.

Dans son homélie, Monseigneur Barsi a soutenu « cette belle route qui marque la fraternité des habitants des deux vallées. Les montagnes se regardent, les hommes se rencontrent ».  et une prière a été dite pour les Chrétiens d’Orient tragiquement menacés aujourd’hui.

Puis les élus dont Eric Ciotti et Christian Estrosi ont ensuite exprimés leur volonté de préserver cette route magnifique.

Texte et photos Lucien Boldrin
Le 27 juillet 2014


CHEMIN DE COMPOSTELLE DANS LES HAUTES-ALPES
RANDONN
ÉE DE VENTAVON Á LARAGNE (05)

Le Père Fournier nous informe de la sortie organisée par le secteur paroissial, le Service diocésain de Formation et par l'Association des "Amis Haut-Alpins de Compostelle et Rome",  en cheminant sur le Chemin de saint Jacques.
Départ de l'Oratoire St-Roch  à Ventavon (05), arrivée  à Laragne (05). Cet itinéraire est prévu pour ce jeudi 24 juillet, il  continuera la marche de l'an dernier, ou fut faite l'étape" de Plan de Vitrolles/ La Saulce à Ventavon.  Ce Parcours est ouvert à tous (enfants, jeunes, adultes, familles,...).
Notre Programme est diffusé avec mention, dans les médias, de l'Oratoire St-Roch et de sa signification.

Pour la fête de Saint Jacques, ce jeudi 24 juillet 2014 "l'étape de Compostelle" allait de Ventavon (La Beynon) à  Laragne.

NOTA : En 2015, le vendredi 24 juillet, l'étape sera de Laragne(05) à Sisteron (04)

 F. Libaud 26 juillet 2014  


SCANDALE  À TARASCON-SUR-ARIÈGE (09)
D
ÉMOLITION DE L'ORATOIRE DU TEIL PAR EDF

Notre ami, Francis Bergé, Président de l’association  HISTOIRE ET PATRIMOINE DU TARASCONNAIS, nous informe de la destruction de l’oratoire du Teil, par EDF, pour réaliser des travaux; Francis Bergé écrit « Et bien en 2014 des entreprises sous la responsabilité des services EDF ont tout bonnement détruit à jamais cet oratoire. Il faut suivre ce modernisme effréné me direz-vous mais mépriser à ce point notre travail fait froid dans le dos. Balayer d’un coup de bulldozer plusieurs siècles d’existence, bafouer la légitimité des services des bâtiments de France, dédaigner le travail de fourmi des historiens et des bénévoles de l’association sont le triste constat de ces pratiques. J’ai contacté l’ingénieur chargée du projet qui n’a eu aucune mesure restrictive ou de protection sur le dossier et qui a donc donné son quitus pour la réalisation de ces travaux»

Francis Bergé nous retrace l’importance historique vraisemblable de ce lieu, et la mention d’un oratoire sur ce promontoire :

«Maints historiens se sont penchés sur la légende de Sabart et, Charlemagne ou pas, il y eut bien des mouvements de troupe en ce lieu.
Je n’oserai avancer que s'il y a eu une harangue des chefs ce ne pouvait être que d'un promontoire. Cela se passait en l'an 778 pendant la bataille opposant les francs aux Sarrazins.

Plus tard le livre terrier de 1746 ‘’cadastre’’ un oratoire sur (je ne peux que le supposer), mais toutefois étant unique en ce lieu, ce même promontoire appelé alors Crouzette.

Un historien, Adolphe Garrigou, reprenant un coutumier processionnel du XVIIIème siècle, nous relate deux processions annuelles faisant station à cet oratoire. Un autre historien, Georges Vidal, en croque un croquis en 1939. La croix fut dérobée en 1970 par un ou des collectionneurs »

Il restait de cet oratoire un pilon suffisant pour le reconstituer, nous en avions d’ailleurs discutés entre nous, ce projet était envisagé. Cette restauration était parfaitement justifiée par la charge historique du lieu, et l’existence prouvée de cet oratoire il y a plusieurs siècles.

Las, il a été victime de l’inculture et de l’indifférence du personnel et des cadres d’EDF, et aussi de l’indifférence probable des services techniques et fonciers de la commune, qui ont permis cette démolition.

Il s’agit du patrimoine bâti et historique de la commune, aussi faut il maintenant  exiger, avec l’appui de Monsieur Le Maire, que EDF reconstruise à l’identique cet oratoire en ce lieu, ou à proximité immédiate si cela n’est plus possible à l’endroit exact.

Visitez le site Internet de cette dynamique association : http://tarascon-sur-ariege.sitego.fr/

Le 17 juillet 2014
Francis Libaud


NDTV
REPORTAGE VIDEOS SUR LA VIE DES
PAROISSES DE LA TINEE (06)
 
Réalisés par Jean-Louis Champromis, ces reportages vidéos sur les évènements religieux des villages de la vallée de la Tinée, sont mis en ligne sur Youtube, et consultables en tous temps.  Ils sont des témoignages de la vie religieuse de la vallée, mais pas seulement, car ils sont aussi passionnants par l'environnement naturel, la vie des hommes en montagne, etc.
 
Ces évènements se déroulent dans des villages de haute montagne, au particularisme affirmé, avec de très belles cérémonies dans des paysages grandioses, et une population très pratiquante.  Quelques exemples de sujets traités ci dessous :
 

Fabien Fabre à l'installation
de Mgr Marceau
Mariage à la chapelle
Saint Sébastien du Blainon

Pèlerinage 2013 à
Notre Dame du Très-Haut

Pour les visualiser, cliquez sur :  http://www.youtube.com/channel/UCk7gbWknqkIzuaX2V89u3iA/feed  et vous arriverez sur la page du site ou sont affichées les 19 vidéos disponibles.  L'un des reportage concerne la construction de l'oratoire Sainte Anne au "Pas de Sainte Anne" à Douans.
 
Il s'agit là d'une très belle réalisation, et nous vous souhaitons une bonne visite.
F. Libaud le 12 juillet 2014

RECONSTRUCTION DE L'ORATOIRE SAINT JULIEN
À LA POMMERAIE VALLET (44)
 
Nos amis de la dynamique association S.O.S. CALVAIRES, qui restaurent des croix et des calvaires, nous informent de leur dernière opération de restauration, ou plutôt de reconstruction d'un oratoire sur la commune de Vallet, au coeur du vignoble nantais du Muscadet.
 
Cet oratoire dédié à Saint Julien se trouve à La Pommeraie, sur la route du Bois-Benoist. Cet édifice en pierre sculptée, de belle facture, a été béni le 17 septembre 1892 comme l'indique la date gravée sur le socle. Il avait été élevé par la Comtesse de Malestroit et Philippe Desnoues.

 


Restauration de 2007

Après la tempête de 2008

Restauration de 2013
En 2007, la niche étant vide,  l'oratoire était en mauvais état, et l'association l'avait restauré. Malheureusement en 2008 une violente tempête a fait tomber une grosse branche d'un arbre, qui a démoli l'oratoire.
 
Cet oratoire vient d'être "reconstruit" et complètement remis en état, et une statuette a été remise dans la niche, protégée maintenant par une grille, puis la statue d'origine qui avait disparue, a été rendue et a repris sa place dans la niche.
 
Visitez le site de l'association : http://soscalvaires.wordpress.com/
 
F.L. le 6 février 2014
 

 

RESTAURATION D'UN ORATOIRE
DU "CHEMIN DES ROYS"

DE LA SAINTE BAUME À NANS-LES-PINS (83)
 
Un  adhérent nous signale que dans le Journal télévisé du 3 décembre, Le 19/20 de France3 Côte d'Azur, un reportage retransmet les opérations de restauration d'un oratoire du" Chemin des Roys" qui monte à la grotte de la Sainte Baume. Ces travaux ont été réalisés grâce à l'Association du Chemin des Roys. Les blocs de pierre ont été sculptés par l'Atelier La Pierre d'Angle basé à Brignoles, de la fondation des Apprentis d'Auteuil. Un deuxième oratoire sera ensuite restauré.
vous pouviez-voir cet intéressant reportage sur la vidéo de France3, mais contrairement à d'autres chaines,  il n'est plus disponible au bout de quelques jours.
 
Visitez le site de l'association "Le Chemin des Roys" : http://chemindesroys.com/index.php/chemin-des-roys/lorigine-du-pelerinage
Texte F.L. , Vidéo France 3
le 4 décembre 2013

SAINT-VALLIER-DE-THIEY AUTREFOIS...
 
Nous avons le plaisir de vous signaler la parution du dernier ouvrage publié sous la direction de notre amie Marie-Hélène Froeschlé-Chopard, directeur de recherches au C.N.R.S. (honoraire) et membre du Centre de Recherches Historiques (E.H.E.S.S.). avec la collaboration de Guy Feynerol, Michel Froeschlé, Michel Gourdon, Claude Marro, Jean-Claude Poteur, Patricia Prenant, Daniel Thiéry.
Ce livre peut intérésser nos adhérents et visiteurs d'autres régions, qui s'intéressent à l'histoire de la Provence.
 
Ci-dessous, le texte de la présentation par les Editions SERRE :

La vie d’un village est à la croisée de nombreuses « histoires » générales : histoire de la féodalité et de la construction des villages fortifiés ; histoire de la population et des actes de franchise ou d’habitation qui ont amené les seigneurs à reconnaître l’existence d’un conseil de tous les habitants ;

histoire du développement des cultures ou des modalités de l’élevage sur l’ensemble d’une région ; histoire des routes qui relient le village à toute une province ; histoire d’une communauté d’habitants dont les règlements, longtemps définis par la coutume, se fixent au cours des deux derniers siècles de l’Ancien Régime ;

histoire d’une religion chrétienne qui devient, en France, à partir du début du XVIIe siècle, celle d’une lutte contre les protestants, celle d’une Contre-Réforme.

Un volume broché de 304 pages, au format 15 x 21 cm. 165 Illustrations couleurs. Couverture pelliculée en couleurs. Bibliographie.
Prix 25,00 €

Ouvrage à commander aux Editions SERRE : http://www.serre-editeur.fr/serre/1050-saint-vallier-de-thiey-autrefois.html

ou par courrier : SERRE EDITEUR 7 rue de Roquebillière - F-06359 NICE CEDEX 4
Tél : (+33) (0)4 97 09 83 00 - Fax : (+33) (0)4 97 09 83 05
http://www.serre-editeur.fr
Courriel : info@serre-editeur.fr
Octobre 2013

LE VENDREDI SAINT EN MARTINIQUE (972)

La foi de nos compatriotes Martiniquais est profonde, les fêtes religieuses sont très suivies par une grande majorité de la population de tous âges, et parmi ces fêtes, il y en a une que l’on ne saurait manquer, c’est la procession du Vendredi Saint.

L’ile comporte 22 grands chemins de Croix, sur les 34 communes de ce département, dont certains sont de magnifiques réalisations comme celui de Sainte-Anne, ou celui de Le Morne-Rouge par exemple, sans doute le plus beau de l’ile avec des stations qui comportent des bas-reliefs en ronde-bosse, alors que pour beaucoup d’autres les stations sont ponctuées par de simples croix de béton peintes en blanc.


Le chemin de croix de Saint-Anne vu d’en haut.

La procession commence très tôt à la lumière des lampes-torches, chaleur oblige, généralement le départ est devant l’église du lieu entre 5h30 et 7h00 du matin, et toute une foule suit pieusement en chantant des cantiques, en priant et en récitant à chaque station le récit de la Passion du Christ.

Le Journal France-Antilles, rends compte de ces processions par des articles, et surtout par des dossiers photos.

Toujours impressionné par ces processions, nous avons demandé au Journal France-Antilles de bien vouloir nous autoriser à publier ses photos sur notre site et notre bulletin, ce qui  a été très gentiment accepté.

Dans un dossier de 62 photos nous en avons sélectionné  28 qui témoignent bien de la foi profonde de ce peuple, et vous trouverez ci-dessous 18 de ces belles photos..
Ci-contre : le chemin de Croix de Le Morne-Rouge vu d’en bas


On part très tôt le matin, il fait encore nuit !


Le jour se lève au Carbet…


Le chemin grimpe sur les flancs du morne (colline)


Il faut monter, le Golgotha était une colline

A Marigot, la longue file des fidèles…

Lecture de la Passion du Christ…

Au Diamant, on aperçoit le célèbre rocher

Ici, au calvaire du Diamant !


Lecture de la Passion…


Lecture de la Passion…

Arrivée au Clavaire…

La longue  montée au Calvaire à Sainte Anne…

La foule des fidèles prie à une station...

A Marigot, prière à une station…

Le chant des cantiques

Une foule impressionnante!

NOTA : Toutes ces photos sont la propriété de France-Antilles© et ne doivent en aucun cas être copiées.

Pour voir toutes les 62 photos des chemins de croix, cliquez sur :
http://www.martinique.franceantilles.fr/regions/en-images-chemins-de-croix-partout-dans-l-ile-199031.php
Textes F. Libaud 5 avril 2013


CHAPELLES ET ORATOIRES DE L'OISANS

Nous vous conseillons vivement la lecture de ce livre auquel a participé notre adhérent Lionel Albertino, qui est indispensable si vous vous intéressez aux oratoires du Dauphiné.

Ce livre écrit par des adhérents de l'association Coutumes et Traditions de l'Oisans, traite par notice illustrée de chaque édifice, des chapelles et des oratoires de 22 communes de l'Oisans. Dans chaque notice sont décrits la situation géographique, l'historique de la construction et de la vie de l'édifice, les caractéristiques et les matériaux utilisés, le saint auquel il a été dédié et la raison de la dédicace, bien sur quand celà est connu.

Ce livre est à commander à l'association :
Coutums et Traditions de l'Oisans
38 Rue de Viennois, 38520 Bourg D'Oisans

Prix :  22 € plus 5 € de port

Février 2013

LES ÉGLISES DES ARDENNES

Ecrit par notre contributeur et ami Raphaël Huertas, professeur de son état, ce livre traite de l'histoire des églises des Ardennes, région qui comporte de très belles églises intéressantes à découvrir.

L'histoire officielle certes, mais aussi la petite histoire et les anecdoctes quelquefois surprenantes de la vie de ces églises.

Chacune d'entre elles est illustrée en noir et blanc, et un feuillet central regroupe de belles photos en couleurs de ces édifices.

A commander chez l'éditeur :

Jacques Flament Editions,  
44 Rue Principale,  08380 La Neuville-aux-Joûtes

Prix : 18 €  plus port 3,40 €

Janvier 2013


LES CROIX DE FER FORGÉ DU GERS

Le département du Gers, contient une grande quantité de croix en fer forgé, de très belles factures, et à ce titre méritait un ouvrage comme celui-ci.

Ecrits et composés par Annie Castan, l'épouse de notre adhérent Jean Castan ce livre publié en deux tomes présente les croix de toutes les communes sur près de 680 pages, avec de magnifiques dessins de l'auteur qui rendent merveilleusement bien les volutes et autres motifs de ces croix en fer forgé.

Chaque toime comporte aussi un livret de photos de croix en couleur.

A commander à Centre d'Etudes, de Recherche et d'Editions de Marestaing
32490 MARESTAING

Prix 60 € Franco de port, les deux tomes.

Décembre 2012


SOS CALVAIRES  À VALLET (44)  SUR TF1

Nos amis de SOS Calvaires, dynamique association qui se consacre à la restauration de croix et de calvaires dans la région de Vallet, capitale bien connue du Muscadet, a eue le privilège d'être citée en exemple dans le journal de 13h00 de TF1, le 12 septembre 2012 dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine.

Nous vous invitons à visionner cette séquence en cliquant sur le lien ci-dessous :
http://videos.tf1.fr/jt-13h/2012/journee-du-patrimoine-ils-sauvegardent-les-calvaires-7521117.html

Texte Francis Libaud
Le 12 septembre 2012


Et si vous faisiez un détour par Clermont-Ferrand, pour allez voir...

LES EX-VOTO GALLO-ROMAINS DE CHAMALIÈRES
AU MUSÉE BARGOIN

 

….vous ne le regretterez pas, ce petit musée municipal, à réalisé une présentation didactique remarquable et passionnante, bien adaptée aux écoliers et aux collégiens; les objets sont bien présentés avec un éclairage approprié, qui mets bien en valeur chaque pièce ; car nous sommes en sous-sol dans un environnement de conservation protecteur.

Chamalières, ville résidentielle de la banlieue de Clermont-Ferrand, est  connue pour ses sources thermales et son casino ; les sources sont fréquentées par les hommes depuis la nuit des temps.

En creusant les fondations d’un immeuble en 1968, la pelleteuse mis au jour environs 10 000 morceaux d’Ex-voto Gallo-romains anthropomorphes en bois, à l’emplacement de la source des Roches reconnue comme guérisseuse par nos ancêtres Gaulois puis Gallo-romains.

Ces débris sortis de la vase, ont été traités en laboratoire pour arrêter le pourrissement qui serait du à l’air, par des procédés chimiques complexes  comme l’imprégnation de résines et majoritairement la Lyophilisation. Une patiente et  minutieuse étude a permis de reconstituer les ex-voto en retrouvant les débris qui s’assemblaient entre eux, pour donner la forme d’un bras, d’une jambe, d’une tête, etc.

De ces 10 000 débris, ont été reconstitués 1500 ex-voto, et 8500 restent à reconstituer, ce qui donnerait un total supposé de 3500 ex-voto entiers. Ces pièces sont aujourd’hui conservées dans les sous-sols du Musée Bargoin de Clermont-Ferrand, et sont présentées au public dans des vitrines par roulement.

On suppose que cette source était présidée par une divinité comme Maponnos, ou Borvo? Ces ex-voto étaient sans doute plantés verticalement dans la vase de la source. Ils sont datés de la première moitié du premier siècle après Jésus-Christ.

Ils représentent tous une partie de l’anatomie humaine, des bras, des jambes, des têtes, des pieds des mains, des intestins, des poumons, etc. c'est-à-dire la représentation du membre ou de l’organe malade ou bien guéri, offert en supplique ou en reconnaissance à la divinité.

Ci-contre vu d’un gisement lors de la découverte

Par ces statuettes, ce sont nos ancêtres qui nous regardent après 2000 ans, qui expriment leurs souffrances et leurs malheurs, et leur foi en leur divinité pour implorer la guérison ou remercier de celle-ci.

Toutes ces pièces sont en bois, très figuratives, et les têtes entre autres sont très émouvantes.

On n’oublie pas ces magnifiques ex-voto et on ne regrette pas cette visite qui vaut le déplacement…

Texte F. Libaud, Photos F. Libaud et numérisations de la notice du musée,  du livre et du CD.

Sources : extrait de la Notice du Musée Bargoin, Photos : F. Libaud et numérisation de la notice du Musée.

Musée Bargoin,  45 rue Ballanvilliers Clermont-Ferrand

http://www.clermont-ferrand.fr/Musee-Bargoin.html

Pour approfondir,  un livre vendu sur place :

Les Ex-voto gallo-romains de Chamalières par Anne-marie Romeuf et Monique Dumontet,  comprenant aussi un CD richement documenté.
Ed. Maison des Sciences de L’homme à Paris, Prix 47.40 €

Le 21 mai 2012


LES BILDSTOCKS DU THIONVILLOIS (57)
 

Le docteur Guy Blaise s'est passionné pour les bildstocks de la région de Thionville, il a découvert ces édifices typiques de nos départements de langues francique ou germanique, intermédiaire entre les croix et les oratoires, avec très souvent de belles sculptures, que l'on appelle bildstocks, ce qui signifie "poteaux à images".

 

Guy Blaise a fait un inventaire des bildstocks de sa région, il a édité un livre, richement documenté, afin de sensibiliser la population et les autorités civiles et religieuses a ce patrimoine alors oublié ou négligé.

 
Le but a été atteint, depuis on a restauré des bildstocks, on a déplacé ceux qui était en des endroits perdus, afin de les mettre en valeur, sur des places ou au bord de voies fréquentées.
Un bon exemple est donné par le bildstock de Gandrange, qui en morceaux et en très mauvais état, était remisé dans un bâtiment communal.  Suite à cette prise de conscience, ce bildstock a été restauré, puis placé bien en vue devant la bibliothèque municipale.
 

Le livre de Guy Blaise publié en 2001 aux éditions Serpenoise, n'est plus en librairie, on peut en trouver cependant auprès de l'auteur (voir son site Internet) et sur les sites Internet spécialisés.

 

De plus Guy Blaise, est entrain de créer un site Internet qui reprends le contenu du livre, avec beaucoup plus de photos pour chaque édifice :
http://bildstock.free.fr/topic/index.html

 

Grâce à l'amabilité de Guy Blaise, vous trouverez les bildstocks du Thionvillois sur notre base de Données  www.oratoires.com  à la rubrique Bildstocks.

F.L.  11 mars 2012


LA LORRAINE SE DÉVOILE...
 
Anthony Koenig, créateur du réseau d'informations sur les patrimoines de Lorraine, à créer un blog illustré et documenté sur le patrimoine lorrain, dont le patrimoine religieux : Croix, Calvaires, Bildstocks,  très intéressant à visiter pour découvrir de très beaux édifices et sites de cette belle province méconnue.
 
La Lorraine se dévoile...
Nous vous invitons à découvrir la richesse du patrimoine lorrain en cliquant sur  :

http://la-lorraine-se-devoile.blogspot.com/

18 Janvier 2012

 
RESTAURATIONS DE CROIX EN PAYS NANTAIS
 
Nos amis de l'association S.O.S. Calvaires : Amis du Patrimoine complètent leur nouveau site Internet, et viennent de mettre en ligne leurs travaux de restaurations de ces dernières années, de croix, calvaires et statues du Pays Nantais et notamment de la région de Vallet bien connue pour son vin de Muscadet.
 
Sont évoqués des chantiers importants qui ont redonné vie à ces croix, calvaires et statues, de Vallet (44) valorisant ainsi ce patrimoine légué par nos pères.
 
Sont ainsi évoqués les chantiers suivants :
- La croix de Bonne-Fontaine à Vallet
- La croix de l'Aunis, à la Rebunière à Vallet
- La croix Baron aux Dorices à Vallet
- La statue du Sacré-Coeur du Bois- Benoist à Vallet
- La croix du Bois-Brulé à Vallet
- La statue de Bois-Hérault à Vallet
- et d'autres à venir....
 
Vous pouvez retrouver tous les détails de ces travaux, les photos et l'histoire de ces édifices en allant sur le site Internet de cette association :
 
Nous vous souhaitons une bonne visite.
 
12 janvier 2012

 
DÉCOUVERTE DU PATRIMOINE DE LORRAINE
La Lorraine est plus connue pour sa sidérurgie, sa désindustrialtion et ses friches industrielles, que pour son attrait touristique; mais la Lorraine est d'abord une très belle région aux paysages diversifiés, du Barrois aux Vosges en passant par le Pays de Bitche, et surtout avec un patrimoine remarquable, comme par exemple les villes de Nancy, Bar-Le-Duc, ou Metz pour les plus remarquables, un patrimoine religieux de très grand intérêt comme les cathédrales de Toul, de Metz, ou l'église de Lunéville, entre autres et un patrimoine militaire de premier plan, chargé d'une histoire douloureuse. En ce qui nous concerne nous sommes très intéressés par les croix et les Bildstocks qui sont de magnifiques témoignages de la foi populaire et de la sculpture lorraine, et qui sont en quelque sorte intermédiaires entre les croix et les oratoires, etc.
 
Les Lorrains prennent conscience de l'attrait culturel et touristique de leur patrimoine, de grandes opérations de restauration et de mise en valeur ont lieu un peu partout, et dans ce contexte une initiative originale s'est lancée pour faire connaitre le patrimoine Lorrain, par un réseau d'information par mail de toutes les informations concernant le patrimoine des quatre départements Lorrains de la Meuse, la Meurthe et Moselle, la Moselle et les Vosges.
 
C'est ainsi que s'est constitué, autour d'Anthony Koenig, qui nous avait contacté, le :
 
Réseau des amis des patrimoines de Lorraine
 
Qui diffuse chaque semaine au moins les dernières informations concernant le patrimoine Lorrain, à une liste d'abonnés. Ceux de nos adhérents et de nos amis que les patrimoines Lorrains intéressent peuvent s'abonner (gratuitement) à la réception des messages d'information en s'incrivant à l'adresse mail ci-dessous.
Contact direct : Anthony KOENIG - 06 10 89 03 72
 

Décembre 2011 


Association de Sauvegarde des Croix
et Calvaires
de la Sarthe
 

Nous avons le plaisir de vous faire connaitre une association de sauvegarde très dynamique de l'ouest de la France, qui s'est donnée pour but de restaurer des croix et des calvaires, dans le Maine, région qui comporte très peu d'oratoires, mais beaucoup de croix et de calvaires.
Nous avons noué des relations avec son dynamique président Monsieur Anthony Grouard.

Cette association dont c'est le premier anniversaire, regroupe 40 bénévoles dans la région du Mans, est très active et à déjà restauré plus de 12 croix en un an, et 2 chantiers sont actuellement en cours.

Nous vous invitons à visiter son site Internet : http://croixetcalvaires.asso-web.com/index.php

Nous illustrons ci-dessous l'une de leur réalisation, la croix de Jarias à Ségrie (72), que l'on peut qualifier d'exemplaire, le remplacement de la vieille croix par une croix neuve  de 4 mètres de haut, fabriquée et élevée par leurs soins.

Les photos montrent les différentes phases des travaux avec d'abord la vielle croix vermoulue qui a perdu son Christ à remplacer, puis les dffirentes étapes avec la réfection du socle, la fabrication de la croix, puis la fixation d'une statue du Christ récupérée dans une vieille sacristie et rénovée elle aussi, Enfin l'élévation de la croix, et sa bénédiction le 12 novembre dernier; un évènement qui à bénéficié d'un article dans le Maine Libre.

Décembre 2011


CROIX ET CALVAIRES DE TOURAINE

Notre très fidèle contributeur de Touraine, Christian NICOLAS, aussi auteur d'un excellent blog sur l'architecture de cette province (http://tourainissime.blogspot.com), nous signale la publication aux Editions La Simarre, d'un livre intitulé Croix et Calvaires en Indre et Loire (37).

Cet ouvrage, écrit par Jean Moreau, ancien Président de la Société Archéologique de Touraine, qui a fait un inventaire sur le terrain, est préfacé par Monseigneur Aubertin, Archevêque de Tours.

D'abord une première partie très bien illustrée, présente une étude thématique des différents types de croix, leur architecture et leurs décors, la signification de chaque catégorie de croix, etc.

Une deuxième partie liste un inventaire de croix pour certaines communes, avec leur situation géographique, et une troisième partie propose 24 circuits de découvertes dans l'Indre et Loire.

Nous avons lu ce livre et nous le conseillons à ceux que le patrimoine religieux de la Touraine intéresse.

Novembre 2011


SOS Calvaires : Amis du Patrimoine

Sauvegarde du Petit patrimoine rural et  religieux

 

L'association vient de compléter le libellé de son appellation sur son site Internet, comme écrit ci-dessus.     
Nous vous présentons cette association amie  de Vallet (44) capitale du vignoble nantais  du  Muscadet, qui s’emploie à restaurer des croix et des calvaires qui sont très nombreux dans cette région. L’action de cette association est exemplaire et mérite d’être plus connue.

Cette association qui vient de créer son site Internet  http://soscalvaires.wordpress.com  est aussi liée avec une autre association locale http://croixdelande.wordpress.com qui fait un inventaire des croix principalement, mais aussi des statues, des fontaines de dévotion et des oratoires de cette région, et étend son activité aux régions voisines. Nous vous invitons à visiter ces deux sites Internet.

S.O.S. Calvaires, association locale a su rassembler des artisans, des donateurs, et des bénévoles pour assurer et financer des chantiers quelquefois assez importants, à Vallet ou aux environs.

Depuis  2003 plus de 22 croix ont été restaurées, 3 autres sont en cours en 2011 et 5 chantiers sont programmées pour 2012.

 

Restauration en cours des maçonneries de la croix de la Charouillère à Vallet (44)
Ce chantier durera 6 mois et nécessitera 15OO heures de travail.

Nous entretenons des relations amicales avec ces deux associations. F.L.

novembre 2011


NOTRE DAME DES FAÇADES
                                                      

C’est le titre du livre que vient de publier l’association des Amis de l’hôtel de Belloeuvre qui agit pour la  restauration du patrimoine de La Flèche (72). Nous avons découvert cet ouvrage lors de notre récente visite de La Flèche. Ce livre constitue un inventaire des niches  creusées dans les façades des maisons du Vieux La Flèche, et l’on regrette que beaucoup soient vides aujourd’hui. Ce patrimoine a manifestement été oublié et négligé par les Fléchois, habitants comme élus municipaux.

Grâce à ce livre, qui comporte quelques doublons, on ne peut que souhaiter une sensibilisation des habitants et des édiles pour la restauration de ces niches, ce qui permettrait d’enrichir l’attrait touristique de cette charmante petite citée, comportant de magnifiques bâtiments des siècles passés dont la belle église Saint Thomas et le Prytanée militaire, magnifique ensemble architectural voulu par notre bon Roi Henri IV.

Francis LIBAUD

Ci-dessous un article du quotidien Ouest-France du 15 septembre 2011 :

« Éveiller les Fléchois à la conservation de leur patrimoine ancien. » C'est ce que souhaite Marc Farraud, propriétaire de l'hôtel Belloeuvre, manoir fléchois du XVII e siècle en cours de restauration. Avec Serge Amiard, président du club généalogique local, le Fléchois vient de mettre sa « pierre » à l'édifice. Tous deux viennent de co-réaliser un bel ouvrage illustré intitulé Le vieux La Flèche, Notre-Dame des façades.

« Au XVII esiècle, beaucoup de façades fléchoises abritaient de petits autels où étaient nichées des statues en céramique de la Vierge, raconte Marc Farraud, auteur des photos et commentaires. Ces Vierges étaient l'objet d'un pèlerinage qui a pris fin à la Révolution française. Je me suis inspiré d'un petit texte de Charles Mennetrier et datant des années 1950 pour développer l'histoire de ce pèlerinage à travers cet ouvrage. »

Marc Farraud a recensé les autels existants (avec ou sans statue, la plupart ayant disparu), visibles aujourd'hui aux angles des rues Vernevelle et de la Dauversière, des rues du Collège et des Lavallois, rue Saint-Jacques, rue Carnot... Au total, une vingtaine de « stations » répertoriées sur une carte, photographiées et agrémentées de courts commentaires.

Dans le livre, on découvre aussi l'architecture (ou ses restes) qui « va avec » l'époque du pèlerinage : couvents, monastères, petit séminaire dans l'actuel collège-lycée Notre-Dame... Car au XVII e siècle, « La Flèche était une ville très spirituelle. »

Le vieux La Flèche, Notre-Dame des façades, c'est beaucoup de photos, des textes courts pour inciter les lecteurs à cheminer à leur tour la tête en l'air dans les rues fléchoises... Serge Amiard a assuré la mise en page de ce livre.

Corinne Beaugrand-Vauclair et Gérard Beaugrand, adhérents de l'association des Amis de l'hôtel Belloeuvre, ont financé l'impression des 200 exemplaires édités par l'association des Amis de l'hôtel Belloeuvre. Les ouvrages vendus permettront à Marc Farraud et Serge Amiard d'en financier d'autres à l'avenir. Toujours sur le patrimoine fléchois ancien. Notamment sur la généalogie de familles fléchoises du XVII e siècle.

Christelle QUINTARD

Le vieux La Flèche, Notre-Dame des façades, 18 €. Disponible à l’Office du Tourisme de La Flèche.

Retrouvez quelques niches de La Flèche (72) sur la Base de Données :  www.oratoires.com

novembre 2011


UN PATRIMOINE POUR DEMAIN

 

Francis LIBAUD, aussi adhérent de l'Association NOTRE DAME DE LA SOURCE, a été invité par cette association à la cérémonie de remise des prix du concours un Patrimoine pour Demain, organisée par Pélerin et ses partenaires dont l'Association Notre Dame de la Source, et qui cette année était présidée par Bernard PIVOT.

Ce concours à pour objectif de :

  • Sensibiliser les Français à leur patrimoine de proximité
     
  • Encourager tous ceux qui oeuvrent pour la préservation du patrimoine local, régional, culturel et religieux, de nos villes et de nos villages.
     
  • Epauler les associations et les communes dans leurs projets de restaurations

 

 

Les prix Pèlerin sont remis dans le cadre du Salon international du patrimoine culturel, qui se tient du 3 au 6 novembre au Carrousel du Louvre.

Pèlerin vous attend sur son stand, Forum 22, à l'entrée du Salon. Contact : 99 rue Rivoli, 75001 Paris.

Les lauréats 2011 sont :

Les vitraux de l'église Saint-Pierre-ès-Liens à Cussay (Indre-et-Loire)
Les fresques de l'église Saint-Pourçain à Louchy-Montfand (Allier)
Le groupe sculpté La croix sauve le monde à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine)
Le corbillard de Charmont-sous-Barbuise (Champagne)
Le calvaire de Verdelais (Gironde)
Les confessionnaux de la chapelle de Seix (Ariège)
L'église Saint-Sulpice de Lumbres (Pas-de-Calais)
L'église Saint-Malo à La Fresnay-au-Sauvage (Orne)
L'orgue de l'église Sainte-Anne de Tavaux (Jura)
La statue de saint Vincent à l'église de Blacé (Rhône)
Le tableau Sainte Véronique à l'église de Mercurey (Saône-et-Loire)
Lucie Pieri remporte le prix du jeune artisan d'art

Nous vous invitons à découvrir le dossier complet sur le site Internet de Pèlerin :

http://www.pelerin.info/Histoire-Patrimoine/Concours-Un-patrimoine-pour-demain/Un-patrimoine-pour-demain-les-laureats-2011

Informations extraites du site www.pelerin.info
Photo Francis Libaud


SALON INTERNATIONAL DU PATRIMOINE CULTUREL

17ème édition du Salon International du Patrimoine Culturel
3 - 6 novembre 2011 à Paris au Carrousel du Louvre

Pour son édition 2011, le Salon International du Patrimoine Culturel mettra à l'honneur "Le patrimoine dans la ville".

Avec près de 250 exposants, rassemblant artisans, institutions, entreprises privées et publiques, architectes... Le Salon International du Patrimoine Culturel est un rendez-vous incontournable pour les passionnés du patrimoine.
Un vaste programme de conférences et de rencontres animées par des spécialistes permettra d'aborder toute l'actualité du patrimoine et de présenter les réalisations liées au patrimoine dans la ville.
Par ailleurs, afin d'être encore plus proche des 20.000 visiteurs qu'il accueille chaque année, le Salon International du Patrimoine Culturel 2011 mettra à l'honneur les artisans qui "font le patrimoine" grâce à un vaste espace dédié aux démonstrations.    http://www.patrimoineculturel.com/

Informations pratiques :
Carrousel du Louvre, 99 rue de Rivoli, Paris 1er,  3 - 6 novembre 2010, 10h - 19h (dimanche 10h - 18h)
Tarif normal : 11€ - Tarif réduit : 5€ (étudiants, groupe de 10 personnes et plus) - Gratuit pour les moins de 12 ans

 

Comme chaque année, la fédération Patrimoine-Environnement sera présente parmi les exposants
aux côtés d'autres associations nationales du patrimoine.

Alain de Bretesche, secrétaire général de la Fédération Patrimoine-Environnement, animera une conférence du G8 Patrimoine sur le thème "La ville en projet et le patrimoine". Cette conférence aura lieu le jeudi 3 novembre au Studio Théâtre de la Comédie Française 14h à 17h et sera clôturé par Frédéric Mitterrand, ministre de la culture et de la communication.

Programme de la conférence :

  • Point sur la réglementation : Quelle protection pour les monuments historiques situés en centre urbain ? par la Demeure Historique
  • Relation ville / campagne : Gestion de l'espace urbain / par la Ligue Urbaine et Rurale
  • Appropriation du patrimoine de la ville par des citoyens engagés / par l'Union REMPART
  • Réaffectation / réhabilitation du patrimoine pour développer durablement la ville / par Vieilles Maisons Françaises
  • Vivre aujourd'hui en ville dans un bâtiment construit hier : un projet voué à l'échec ? / par Maisons Paysannes de France
  • Plus de détails sur le contenu de cette conférence : La Ville en projet et le patrimoine
  • Pour plus d'informations, contactez Anne Le Clésiau au 01 42 67 84 00
  • http://associations-patrimoine.org/rubrique.php?page=Salon International du Patrimoine Culturel 2011

LES EX-VOTO MEXICAINS EXPOSÉS À PARIS

   Prolongation jusqu'au 26 novembre                                                               

              Exposition à PARIS du 20 octobre au 19 novembre
      à la Galerie Frédéric Moisan et au
              Musée du Louvre du 5 novembre 2011 au 6 février 2012

 

Après l'exposition organisée au Musée d'Allauch (13) qui est prolongée jusqu'a fin janvier 2012, par notre ami contributeur Pierre SCHWARTZ, auteur du livre "La Rue des Miracles" (/nos-livres),  Alfrédo Vilchis, le peintre des Ex-voto mexicains  va connaitre une véritable consécration avec une exposition de plus de 100 ex-voto qui seront présentés à la Galerie Frédéric Moisan et conjointement  à l'exposition "Le Musée-Monde" au Louvre à partir du 5 novembre dans le cadre de l'exposition "Musée Monde" proposée par Jean-Marie Le Clézio.

Visuels aimablement prêtés par la Galerie Frédéric Moisan

Vernissage le 27 octobre à 18 heures, et rencontre avec l'Artiste Alfredo Vilchis le jeudi 3 novembre à la Galerie et vernissage au Louvre le 4 novembre.

Nous suggérons à nos adhérents, sympathisants et amis d'Ile de France, d’aller visiter ces deux intéressantes expositions à la Galerie Frédéric Moisan, 72 rue Mazarine Paris 75006, et au Louvre.

     octobre 2011

Site : http://www.galerie-fmoisan.fr/presse             Contact : contact@galerie-fmoisan.fr


FÊTES DE PENTECÔTE AU DIOCÈSE DE DIGNE

 
Les fêtes de Pentecôte ouvrent la saison des Processions, Fêtes Votives, Fêtes Patronales, Romèrages & Pèlerinage qui sont particulièrement nombreux à cette période de l’année, particulièrement pour le lundi de Pentecôte dans les paroisses suivantes :
 
o SAINT-ETIENNE-LES-ORGUES à la chapelle de Notre-Dame-de-Lure.
o LURS au Sanctuaire de Notre-Dame-des-Anges.
o CASTELLANE à la chapelle Notre-Dame-du Roc.
o ANNOT à la chapelle de Notre-Dame-de-Vers-la-Ville.
o THORAME-HAUTE à la chapelle de Notre-Dame-de-la Fleur.
o LE BRUSQUET à la chapelle de Notre-Dame-de-la Lauzière.
o CHATEAU-ARNOUX à la chapelle Saint-Jean-Baptiste.
o PIERREVERT à la chapelle Saint-Patrice.
o LA ROCHETTE à la chapelle Saint-Saturnin.
o RIEZ à la chapelle Saint-Maxime.
o ANNOT à la chapelle Notre-Dame de Vérimande.
 
Le Romèrage de SAINT FORTUNAT à Annot
 
A ANNOT, les festivités se déroulent sur quatre jours avec le Romèrage de Saint Fortunat, patron de la paroisse :
Le samedi soir a lieu le pèlerinage à la chapelle de Vers-la Ville, l’église du village primitif. On s’y rend en procession en suivant le Chemin de Croix pour y chercher la statue vénérée de Notre-Dame qui sera descendue à l’église paroissiale.
 
JPEG JPEG
Le dimanche, Grand-Messe solennelle à l’église paroissiale Saint-Jean-Baptiste à l’issue de laquelle une procession portant la statue de Notre-Dame de Vers-la Ville et celle de saint Fortunat, patron de la paroisse, parcourt les rues de la cité, accompagnée d’une escorte militaire - la Bravade - composée d’hommes et de femmes habillés en costumes du Second Empire, en souvenir de la campagne d’Italie qui prit fin avec le rattachement du comté de Nice et de la Savoie à la France en juillet 1859.
Le lundi matin a lieu le Romèrage de Saint-Fortunat, diacre décapité en 212.
JPEG
Autrefois la statue de saint Fortunat, qui réside dans l’église paroissiale, et celle de Notre-Dame de Vers-la Ville étaient conduites en procession à la chapelle Notre-Dame de Vérimande sous la protection de la Bravade.
 
De nos jours les statues sont acheminées en voiture, mais les figurants toujours aussi nombreux accompagnés de la fanfare se rendent à pied à la chapelle qui ne peut contenir la foule des fidèles. Au cours de la messe, à l’instant de la consécration le porte drapeau et deux officiers, sabre au clair, rendent hommage au corps et au sang du Christ, accompagnés par les clairons de la fanfare.
JPEG
JPEG
Le mardi matin, retour de la statue de Notre-Dame dans son sanctuaire de Vers-la Ville où une dernière messe est célébrée.
 
 
 
La Bravade d’Annot est composée d’une cinquantaine de volontaires - les Bravadaïres - costumés en grognards de l’Empire, hauts en couleurs, et anime avec faste plusieurs cérémonies au fil de l’année.
 
Pour plus d’informations sur les bravades au pays d’Annot, voyez www.annot.org/bravade.htm
JPEG
 
Le patrimoine architectural d’Annot
 
Annot, citée médiévale, possède un riche patrimoine architectural avec ses remparts, ses portails monumentaux, ses maisons à arcades, ses linteaux de portes sculptés datant du XVIème siècle, son ‘Hostel Dieu’ de 1656, ses fontaines et ses lavoirs aux eaux limpides et abondantes.
 
De nombreux éléments du patrimoine religieux méritent une mention particulière :
 
JPEG
 Ci joint à gauche :
 
La Croix couverte sise à l’entrée de la ville dans un site magnifique. Edifice du XIVème siècle, classé M.H., constitué de quatre colonnes de grès cylindriques avec chapiteaux carrés supportant par des arcs de plein cintre un toit à quatre pentes recouvert de tuiles rondes, au centre, posé sur un socle, une colonne semblable est surmontée d’une croix de pierre.
 
Ci joint à droite :
 
Une croix monumentale en fer forgé, dite la Croix du pénitent, est fixée contre un mur de l’église. Elle est ornée des attributs de la Passion : lance et éponge, marteau et tenailles, échelle, un calice surmonté de trois clous au pied de la croix et un coq au sommet.
JPEG
 
L’église paroissiale Saint-Jean Baptiste, autrefois dédiée à Saint-Pons, mentionnée en 1042 dans une charte de donation faite à l’abbaye Saint-Victor de Marseille. Au-dessus de l’abside, une sorte de tour crénelée et pourvue de meurtrières dénote le rôle défensif de l’édifice, le clocher est couronné par les bustes des quatre évangélistes et d’un campanile.
 
Deux belles chapelles :
 
 
La Chapelle Notre-Dame de Vers-la Ville ou la bravade à eue lieu, église du village primitif, située à 750m d’altitude, au pied des falaises de grès qui dominent la cité sur la rive gauche de la Vaïre, date du XIIème siècle.
 
 
 
 
 La Chapelle Notre-Dame-de Vérimande, ci joint à droite, située sur la rive gauche de la Vaïre est une ancienne possession des Templiers établis au Fugeret. La cloche est datée de 1652.
JPEG
 o Le Chemin de Croix est jalonné d’oratoires construits en moellons de grès taillés à l’aiguille avec bossages en relief, ils ont été restaurés en 1956 par l’abbé Maxime Audibert avec l’aide de la population ; certains de ces édifices portent le nom des familles ayant participé aux travaux de restauration. Les plaques de céramique émaillées qui ornent leurs niches ont été réalisées par un neveu de Renoir.
JPEG   JPEG
 
o Croix du Jubilé National de 1898.
o Plusieurs niches murales dans les rues de la cité.
Vous trouverez l’inventaire des petits édifices religieux d’Annot sur notre Base de Données www.oratoires.com
 
Textes et photos de Jean Dieudé.
le 3 juin 2010
Haut de page