Hagiographies

LA VIE DES SAINTS

 
La titulature des oratoires
 
L’étude des Oratoires que nous recensons et que nous restaurons, nous conduit quelquefois à s’interroger sur le Saint auquel il est dédié, afin de comprendre les raisons qui ont amenées nos anciens à le vénérer en ce lieu.
 
En ce qui concerne les oratoires d’ancienne origine, les Saints titulaires sont souvent des Saints connus très localement,  souvent tombés dans l’oubli, et il est nécessaire de rechercher l’histoire de leur vie, et les raisons de leurs sanctifications. Dans le cas de Saints homonymes, comme les deux St Véran, ou les cinq St Ferréol, leur histoire doit être recherchée, afin d’être clairement identifiée. Enfin, pour des Saints dont l’oeuvre de leur vie est communément oubliée, il peut être utile de mettre celle-ci en lumière.
 
La vie des Saints
 
La vie des saints est souvent sujette à controverses entre les hagiographes et les historiens, suivant les époques concernées par la vie de ces saintes et saints personnages.  
 
Les temps antiques
 
Pour les premiers temps du Christianisme en Gaule, la source est bien souvent constituée de la tradition orale et de chansons de geste, transcrites et recopiées par les clercs, ainsi que par l'ancienneté  des lieux sacrés, des bâtiments religieux et des pèlerinages multiséculaires qui y sont attachés, sans autres preuves matérielles. l'hagiographie de ces époques attire souvent le sourire condescendant des historiens!
 
Mais comme le dit fort bien Yves Bridonneau dans son ouvrage "Naissance de la Provence chrétienne"* en ce qui concerne la vie de Sainte Madeleine :
 
" La tradition provençale est inséparable de la Provence religieuse. Personne en Provence ne cherche à faire la différence du vrai ou  du faux dans cette saga, et, de toutes façons, y croire ou ne pas y croire n'a rien à voir avec la foi. On revient toujours à la phrase fameuse d'un des gardiens les plus célèbres de la grotte de la Sainte Beaume "Que Marie-Madeleine soit venue ici ou qu'elle n'y soit pas venue, elle y est".
Les vies des saints étaient écrites pour l'édification des fidèles, les vérités d'édification dépassaient, en "valeur absolue", les vérités d'histoire; L'église leur donne une sorte de caution historique, sans peut-être, y croire beaucoup."
 
Les temps modernes
 
La vie des saints des temps modernes s'appuie sur des témoignages vécus, des documents autenthiques et indiscutables, nous sommes là dans l'histoire connue et maitrisée. A l'orientation mystique près, ces vies de Saints sont des vérités historiques admises.
 

 

Les Sources bibliographiques
 

La référence de l'hagiographie est sans conteste LA VIE DES SAINTS, éditée par les Petits Bollandistes à partir du XVII ème siècle, avec une réédition en 1876 par Mgr Paul Guérin en 17 volumes.

LA VIE DES SAINTS MARTYRS CHRETIENS, traduite et publiée par le RP Dom H. Leclercq de 1903 à 1924, en 15 volumes.

et de très nombreux ouvrages écrits sur la vie de tel ou tel Saint ou Sainte des temps modernes.

Le site Internet de la Conférence des Evêques de France, qui comporte une rubrique : http://nominis.cef.fr/

Etc.

 
oOo
 
Note * Naissance de la Provence Chrétienne, Yves Bridonneau, Edisud.