Rue des Miracles, Ex-voto méxicains

RUE DES MIRACLES

EX-VOTO mexicains contemporains
 
Les Ex-Voto mexicains contemporains illustrent remarquablement la société mexicaine d’aujourd’hui, violente et corrompue, ou la misère et la mort guettent l’homme du peuple à chaque instant. Les aléas de la vie, la précarité et la peur du lendemain sont permanents.
Aussi face à cette insécurité de tous les jours, chacun ne peut compter que sur lui et sur la providence pour protéger sa famille, au point que la foi profonde de ce peuple fait que chacun demande pour se protéger, l’intercession de Dieu, de la Vierge Marie et de ses saints, seul recours accessible aux gens du peuple.
 
De cette demande de protection, et de remerciements des grâces reçues, résulte un usage très soutenu des Ex-voto peints, au point que cette pratique génère une activité professionnelle de peintre d’Ex-voto.
 
Un photographe professionnel français, Pierre Schwartz, à rencontré à Mexico une famille de peintres d’ex-voto, la famille de Alfredo Vilchis Roque avec ses fils Hugo Alfredo, Daniel Alonso et Luis Angel, qui se définissent "peintres de quartier"
 
Sur commande, ils peignent les scènes vécues que les gens leur décrive et pour laquelle ils tiennent à remercier La Vierge ou les saints qu’ils ont invoqués dans leurs malheurs, et qui les ont exaucés.
JPEG
Autoportait d’Alfredo Vilchis Roque
 
Ces Ex-Voto de la fin du XXème et du début du XXIème siècle sont un véritable art populaire, au sens noble des mots, qui s’inscrit dans la continuité des Ex-voto des siècles précédents. Peints sur de fines plaques de métal ou de bois, l’artiste consigne les récits de miraculés,  il décrit en fait la vie de tous les jours des gens du peuple, dans leurs métiers avec les accidents du travail, leurs problèmes de santé avec leurs maladies et les opérations chirurgicales, leurs problèmes de couples avec leur sexualité ou leurs infidélités conjugales ou bien leur homosexualité, les accidents de transports, leurs déchéances avec l’alcoolisme ou la prostitution, la drogue et le suicide, etc.
 
Ces ex-voto sont souvent très crus, et toujours avec au bas du tableau un texte assez long en langage de la rue, souvent assez vulgaire, qui raconte le malheur vécu et la grâce qui les a exaucés.
 
Vous trouverez ci-après quelques ex-voto de ces peintres père et fils, qui donnent un petit aperçu de leur oeuvre, qui rassemble quinze années du travail de l’un des plus grands artistes du Mexique. Il est à la fois la reconnaissance d’une œuvre, une plongée dans le quotidien d’une mégapole contemporaine et un document sociologique à vocation universelle.
Nous vous recommandons d’acheter l’ouvrage de Alfredo Vilchis Roque et Pierre Schwartz, "Rue des Miracles" qui est en fait un recueil de ces ex-voto. Vous trouverez les coordonnées à notre rubrique "Livres en vente" et vous ne le regretterez pas !
 
 JPEG
Remerciements de la Vierge de Guadalupe pour être
sorti sain et sauf en ayant voulu dépasser le train.
 JPEG
Remerciements à la Vierge de
Guadalupe,pour une bonne récolte.
 JPEG
Remerciements à la Vierge de Guadalupe,
pour une opération cardiaque réussie

 JPEG
Remerciements au Seigneur de Chalma, parce que
le mari n’a pas découvert qu’il était cocu !

 JPEG
Remerciements au Saint Enfant d’Atocha,
pour être sortie de la prostitution.
 JPEG
Remerciements au Seigneur de Chalma,
pour n’avoir que blessé son ami,
sous l’effet de l’alcool.
Source : Texte Francis Libaud, avec l’aimable autorisation de Pierre Schwartz.
Le 23 mars 2011